[Reportage] Visite de Chantier de la Grande Galerie de LARZALIER (Ligne Le Monastier / La Bastide – St-Laurent-les-Bains)

Invité par une connaissance au sein de la Grande Maison à l’occasion d’une visite de chantier hors du commun, il ne m’a fallu que quelques secondes pour me décider à franchir plusieurs centaines de km afin de fixer des images de cette rénovation hors normes sur mes cartes mémoires, dans l’objectif de…

Invité par une connaissance au sein de la Grande Maison à l’occasion d’une visite de chantier hors du commun, il ne m’a fallu que quelques secondes pour me décider à franchir plusieurs centaines de km afin de fixer des images de cette rénovation hors normes sur mes cartes mémoires, dans l’objectif de les partager sur notre site.

Connue de la grande majorité des ferroviphiles & ferrovipathes, et plus particulièrement de ceux qui s’intéressent à l’histoire des petites lignes secondaires qui ont fait le charme de notre réseau ferré au sommet de sa gloire, la Grande Galerie de LARZALIER, sise en aval de l’ancienne Halte éponyme, est un lieu à connaître et à découvrir.

Située sur la ligne du Monastier vers La Bastide – St Laurent-les-Bains, la particularité de cette zone est qu’elle possédait un embranchement militaire de 15km vers le Lac de Charpal, aujourd’hui déferré.

L’altitude de cette ligne ferroviaire conjuguée au climat local eut pour conséquences que les premiers hivers, des congères monumentales et inamovibles bloquèrent le trafic.

Il fut donc décidé, en plusieurs endroits, de bâtir des tranchées couvertes en béton pour que les circulations soient assurées par tous temps.

Le temps a fait son affaire et la solidité du béton s’est dégradée, au risque de conduire à une fermeture de la Ligne.

De grands travaux ont été décidés pour sécuriser ces galeries et malgré un accident de chantier (chute d’une grue), la ligne est désormais rouverte et les TER peuvent l’emprunter en toute sécurité.

Je partage donc avec vous ces moments que j’ai eu l’opportunité de vivre en accompagnant l’un des Responsables des parties prenantes au chantier.

Equipés de nos E.P.I. (chasuble seyante visible à 14km, casque de chantier et chaussures de sécurité), nous voici arrivés sur le chantier… suivez-nous 🙂

Nota : Joies de l’informatique oblige, les photos n’apparaissent pas systématiquement dans l’ordre. Malgré plusieurs tentatives de réglages, l’affichage reste parfois dans le désordre.
Faites défiler les photos au moyen de la visionneuse ci-dessous.
N’hésitez pas à laisser un commentaire.

La visite s'achève, merci d'avoir pris le temps de visionner ces photos.
La visite s'achève, merci d'avoir pris le temps de visionner ces photos.
« de 64 »

Précisions : cette sympathique visite de chantier privilégiée, sur invitation, s’est déroulée dans le courant du mois de juin 2021.
A la demande de l’un des Responsables présents, j’ai accepté de n’en publier le reportage qu’après une période de plus d’un an et notamment, une fois que certaines circulations eurent lieu, ceci afin de ne pas générer de jalousies et d’histoires inutiles de la part d’une certaine catégorie d’amateurs du monde ferroviaire.
Promesse respectée, engagement tenu.

Remerciements aux acteurs de cette visite de chantier et aux résidents locaux qui nous ont accueillis le temps que tout le monde arrive et pour l’après visite, qui fut l’objet d’un gargantuesque casse-croûte dont les ambiances de chantiers ont le secret.

Technicien Qualité - Industrie Aéronautique, Aérospatiale et Défense | +

Bénévole pour Le Rail Ussellois depuis une dizaine d'années, je participe à la présence en ligne de l'Association en apportant mon aide sur ses réseaux sociaux, son site Internet ainsi que sa boutique en ligne.
Mes domaines de prédilections ferroviaires sont les lignes secondaires, les lignes de montagnes et plus particulièrement les secteurs Auvergne / Limousin et Jura.
Des clichés d'autorails unifiés tels que les X 2400, X 2800 mais aussi de motrices telles que les BB 67400 et BB 66000 sans oublier les draisines D.U. suffisent à mon bonheur, d'autant plus si vous ajoutez de la neige dans le décor.
Je partage volontiers les photographies et les documents issus de mes propres collections ou de celles qui m'ont été confiées.

Auteur/autrice : Stephane SIBOT

Bénévole pour Le Rail Ussellois depuis une dizaine d'années, je participe à la présence en ligne de l'Association en apportant mon aide sur ses réseaux sociaux, son site Internet ainsi que sa boutique en ligne. Mes domaines de prédilections ferroviaires sont les lignes secondaires, les lignes de montagnes et plus particulièrement les secteurs Auvergne / Limousin et Jura. Des clichés d'autorails unifiés tels que les X 2400, X 2800 mais aussi de motrices telles que les BB 67400 et BB 66000 sans oublier les draisines D.U. suffisent à mon bonheur, d'autant plus si vous ajoutez de la neige dans le décor. Je partage volontiers les photographies et les documents issus de mes propres collections ou de celles qui m'ont été confiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.